Joomla TemplatesWeb HostingWeb Hosting
Calendrier des activités
October 2017
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Home Actualité Mefou et Akono: Le Comité de suivi du BIP évalue 2011

Mefou et Akono: Le Comité de suivi du BIP évalue 2011

La première session du Comité Départemental de Suivi du BiP pour l'année 2012 s'est tenue le 5 avril 2012 à Ngoumou, Chef lieu du Département, en présence de tous les membres, dont la Dynamique Mondiale des Jeunes (DMJ). Présidée par l'Honorable Marie Rose Nguini Effa , Présidente dudit Comité, les discussions ont porté sur l'exécution physico financier du Budget d'Investissement Public (BIP) en 2011, ainsi que la présentation des projets qui seront exécutés en 2012.

Il ressort des discussions que le Département de la Mefou et Akono a géré une envoloppe globale de 830.557.000 FCFA, somme inférieure de 6,11% par rapport à l'exercice 2010. 39 projets de plus de 5.000.000 FCFA et plus ont fait l'objet d'appel d'offre, tandis que 32 autres de moins de 5.000.000 FCFA, d'une valeur totale de 70.397.000 FCFA ont été passés de gré à gré à des prestataires, tel que prévoit la règlementation en vigueur. En ce qui concerne les Mairies, un appui de 392.942.000 FCFA leur a été accordé.

Un seul dossier d'appel d'offre n'a pas été passé: celui concernant l'équipement de l'Hôpital de District de Ngoumou. En dehors de 5 projets environ qui ont connu des difficultés, tous les marchés passés ont été exécutés. Le forage d'Akok-Bekoé, réalisé plutôt à Onangwandi, ne pouvait être réceptionné. Le Centre de Centé Intégré d'Evindissi et celui de Mendong sont arrêtés. Le Comité propose de résilier les contrats, et que les entrepreneurs qui termineront lesdits projets travaillent en collaboration avec le Chef de Service Technique des Marchés, officiant comme Ingénieur de Contrôle.

A l'Ecole Publique d'Okoa-Maria, la construction de deux salles de classe des deux salles de classe dont elle bénéficiait es restée au niveau du chaînage, le chantier étant arrêté depuis près de 6 mois. Vu le retard qu'a accusé le démarrage de ce projet ainsi que les différents arrêts au cours de son exécution, plusieurs mises en demeure ont été adressées à l'entrepreneur, qui ne s'est pas amendé jusqu'ici. Le Comité propose de résilier le contrat et d'engager un entrepreneur différent pour terminer les travaux. Le forage d'Ovangul a été creusé 3 fois sans succès, le niveau d'eau restant très faible. Ceci s'explique que dans cette zone non électrifiée où, sans respect de la procédure qui demandé d'écrire au Ministre de tutelle, le Maire a imposé unilatéralement un forage électrique à la place du forage à morticité humaine initialement programmé, la pompe électrique fait sortir une trop grande quantité d'eau, que la pompe manuelle aurait fait sortir en un temps plus long. Le Comité propose que le Maire, gestionnaire du projet, écrive au Ministre pour demander de transformer le forage électrique en puits.

Le Délégué Départemental des Travaux Publics, qui déclare par ailleurs avoir reçu en trois ans 66 lettres de menaces des gens qui veulent lui faire concéder des choses non conformes sur les ouvrages réalisés, s'est particulièrement indigné du fait que les décomptes déposés par les entrepreneurs sont payés avec des retards atteignant et dépassant parfois 6 mois, ce qui handicape les capacités financières des entrepreneurs qui ont de ce fait des difficultés à trouver de l'argent pour faire avancer les travaux. Il citait par exemple le cas de la construction du Centre de Santé Intégré d'Andock, construit en 2010, dont les décomptes sont parvenus à la Trésorerie Centrale basée à Yaoundé, il y a juste un mois. La cause réelle de ce retard n'est pas connue, et plusieurs entreprises dont la compétence est reconnue ont cessé d'offrir leurs services à la Mefou et Akono à cause des désagréments causés à leur trésorerie par ce retard. Les projets gérés par la Préfecture ne connaient pas ce retard. La réglementation prévoit pourtant 72h pour traiter le dossier de décompte au niveau du "Contrôle", 72h au niveau de la "Recette", 72h au niveau de la "Liasse".

Le Comité a offusqué le mauvais travail de trois entrepreneurs, dont les contre normes et les malfaçons avaient déjà été décriés dans les rapports de DMJ, faisant l'objet de discussion et de décision. Le retard du paiement des décomptes ne doit pas servir d'excuse, car tout soumissionnaire aux appels d'offres doit fournir un document attestant de sa capacité financière à exécuter ledit projet. Les projets exécutés par ces entreprises, qui sont par ailleurs citées plus haut, concernent l'Ecole Publique d'Okoa-Maria et le Centre de Santé Intégré de Mendong.