Joomla TemplatesWeb HostingWeb Hosting
Calendrier des activités
October 2017
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Home Actualité Février 2012: La jeunesse au coeur des festivités

Février 2012: La jeunesse au coeur des festivités

Au cours du mois de février, la jeunesse s'est particulièrement célébrée. Après les festivités de fin d’année et de Nouvel An, la première célébration de l’année nouvelle a été celle de la fête nationale de la jeunesse, commémorée le 11 février de chaque année. Pendant plus de deux semaines, les jeunes se sont donnés à cœur joie aux différentes articulations qui vont de la semaine  nationale du bilinguisme aux prestations culturelles et artistiques, marquées par les défilés sur l’ensemble du triangle national. A ce niveau, aucune frange de la société jeune n'a voulu être en retrait, car même les tout-petits de la maternelle sont entrés dans la mouvance des festivités nationales.

 

Le contexte de célébration du 11 février 2012 est particulier car c’est l’histoire des nouveautés ou des premiers crus :

  • Cette fête est la toute première du septennat du Président de la République,
  • Elle est organisée par le tout premier Ministère de la Jeunesse et de l’Éducation Civique,
  • Et pendant cette semaine s’est tenu le premier forum national du Conseil Nationale de la Jeunesse, sur le thème « Insertion socio-économique et professionnelle des jeunes : défis et perspectives ». Ce forum s’est tenu au Palais des Congrès de Yaoundé les 6, 7 et 8 février 2012 pour 1537 participants venus des dix régions.

Il faut tout de même dire que ce forum national jeune sur la promotion de l’auto-emploi emboîte le pas au premier forum international de la jeunesse de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) tenu à Niamey-NIGER du 16 au 20 janvier 2012, pour 400 participants dont 300 nigériens et 100 du reste de l’OIF. Ce forum a porté sur l’emploi vert et les recommandations seront portées au forum mondial sur le développement durable de Rio en juin prochain, où il sera fait une évaluation 20 ans après le 1er forum mondial.

Au lendemain des célébrations, il est à se demander que retiennent les manifestants? Qu’est-ce qui change rationnellement ou apporte un plus dans la résolution des difficultés que rencontrent les jeunes du Cameroun ? Certes les travaux sont organisés, il faut du temps au ministère pour mettre en œuvre les recommandations si jamais cela les arrange. Il est même à se demander sur quels critères ces jeunes du forum national ont été sélectionnés, il serait intéressant d’ouvrir la porte à un plus grand nombre en créant un site approprié avec soumission de formulaires et sélection opérée par une équipe d’experts indépendants, y compris quelques membres de la société civile.

Sous un autre angle, il est à se demander combien de génies créateurs ont été détectés et prêts à être mis en valeur pour le bien de la nation. Pendant les diverses célébrations, il a été donné de constater le travail impressionnant des jeunes des enseignements techniques ; mais quels établissements scolaires auraient reçu des fonds de subvention pour appuyer de telles initiatives ? En d’autres termes, il est plus important de détourner l’attention des élèves durant cette semaine pour les amener loin des cahiers, craies et autres instruments scolaires. Il est à remarquer que pendant la semaine du 11 février, le cours normal de l’école est interrompu parce qu’il faut préparer les compétitions culturelles, artistiques et diverses. Il faut préparer le bal de la fin des kermesses dans un lieu public de la place et  audit bal, les élèves communient avec leurs enseignants. C’est l’occasion du laisser-aller pour quelques-uns car c’est la première expérience des ambiances publiques. Il est plus aisé d’imaginer la tournure que peuvent prendre les choses au cours d’une telle soirée.

Nous devons remarquer qu’au lendemain de la fête de la jeunesse, est célébré la Saint Valentin, puis après les femmes se préparent à célébrer le 8 mars, journée Internationale autre journée de détour. Que de fêtes en si peu de temps !