Joomla TemplatesWeb HostingWeb Hosting
Calendrier des activités
October 2017
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Home Actualité Un projet pour améliorer la communication sur l’ITIE

Un projet pour améliorer la communication sur l’ITIE

Dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action de l’Initiative de Transparence dans les Industries Extractives (ITIE), la Coalition Camerounaise Publiez Ce Que Vous Payez (CC-PCQVP) et l’Union des Journalistes du Cameroun (UJC) mettent en œuvre depuis octobre 2012 dernier le projet d’ « amélioration de la communication autour de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) au Cameroun. » Assurant le portage juridique, la Dynamique Mondiale des Jeunes (DMJ) a signé une convention avec le Ministère Français des Affaires Etrangères, représenté par son Ambassade au Cameroun, pour un montant de 12.999.755 F CFA, puis une autre avec la Coopération Allemande (GIZ), pour un montant de 7.950.000 F CFA.

Pour évaluer la situation de départ, le projet a mené en novembre et décembre 2012 une enquête sur la connaissance, la perception, les attentes et besoins des populations riveraines de sites d’exploitation minières au Cameroun, en rapport avec l’ITIE et l’exploitation des ressources extractives. L’enquête, qui a eu lieu à Lolabe, Fifinda et Campo (Département de l’Océan) et à  Figuil, Biou et Bidzar (arrondissement de Figuil), a révélé que 9% à peine des riverains des sites d’exploitation minière connaissent l’ITIE. Parmi ceux-ci, 3% ont une mauvaise définition de l’ITIE, 69% ne connaissent pas les ressources exploitées dans leur localité, 4% ont vu le code minier, 2% l’ont lu, et tous pensent que le code minier n’est pas appliqué.

Ces chiffres montrent la pertinence de la nécessité de communiquer sur l’ITIE. Aussi, les 20 et 21 mars 2013 une descente à Lolabe et Campo a permis d’organiser dans chacune de ces localités un forum, au cours duquel les populations ont confirmé leur ignorance sur l’ITIE, et ont exprimé un ensemble de problèmes et besoins relatifs à l’exploitation minière. Le forum a aussi servi de cadre d’échange pour présenter l’ITIE aux populations de ces localités.

Pour ce qui est de Lolabe, le forum a permis à une quinzaine de journalistes de toucher du doigt les réalités du terrain. Ces journalistes participaient à un voyage de presse à Kribi, au cours duquel les enjeux de l’exploitation minière et la place de l’ITIE ont été débattus, à l’effet d’intéresser leurs rédactions aux questions de transparence dans les industries extractives. Kribi FM (CRTV) et Beach FM (radio communautaire locale) ont, en marge du voyage de presse, organisé chacun un débat radio et des micro programmes en langue locale, dans le but de mieux faire connaître l’initiative aux populations de Kribi et environs.

Le projet inclut également un débat télévisé sur une chaîne d’envergure nationale, ainsi que des supports imprimés de type grand public.