Joomla TemplatesWeb HostingWeb Hosting
Calendrier des activités
October 2017
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Home Actualité Université d’été sur la gouvernance des industries extractives: exit la 3e édition

Université d’été sur la gouvernance des industries extractives: exit la 3e édition

Le Centre d’Excellence pour la Gouvernance des Industries Extractives en Afrique Francophone (CEGIEAF), abrité par l’Université Catholique d’Afrique Centrale (UCAC), avec le soutien de Revenue Watch Institute (RWI), a livré une autre cuvée d’acteurs de la société civile, des journalistes et des parlementaires engagés dans la promotion des industries extractives (IE) dans leur pays.

Le campus d’Ekounou-Ayéné de l’UCAC qui a abrité la 3e édition de l’Université d’été sur la gouvernance des industries extractives, du 12 au 23 Août 2013, a crée de nouvelles relations professionnelles qu’il faut consolider. C’est le sentiment général que partagent les promotionnaires de cette 3e édition.  ‘‘Je pense que nous devons profiter de l'occasion qui nous a été donnée à travers cette université d'été pour continuer le partage d'informations et d'expériences qui, j'en suis persuadé, permettront à chacun d'entre nous de contribuer à l'amélioration de la gouvernance du secteur extractif dans nos pays respectif et en Afrique en général.’’ Ces propos tenus par Eric Bizil du CED-Cameroun montrent à quel point la session a permis de se forger de nouveaux partenariats susceptibles d’accroitre l’interaction entre les OSC des pays francophones. 

Avant lui, Marcel Libama  déclarait ‘‘J’espère que nous aurons le temps de continuer à échanger j'espère  un jour vous rendre la pareille, être à la hauteur de votre générosité. Un grand merci à vous, vos contributions  vos rires vos blagues ..... j’ai beaucoup apprécié car pour moi la connaissance est la seule chose qui grandit lorsqu'on la partage ; la lutte continue car elle seule paye’’. En fait de lutte, il s’est avant tout agit de la conquête d’un savoir pratique basé sur les expériences concrètes de terrain. C’est ainsi que plusieurs cas d’école, tirés du vécu quotidien des militants de droits de la personne humaine ont été partagés. 

Les participants sans grandes expériences de terrain se sont abondamment nourris des enseignements des plus anciens, en salle comme en dehors. Ils se sont accrochés sur ces combattants pour apprendre des stratégies, recevoir de la documentation, et soumettre certains de leurs problèmes qui ont par la suite trouvé des pistes de solutions. Ce qui a été  fort apprécié : ‘‘votre grande disponibilité durant notre formation  à l'UCAC m’ont vraiment touché. L'amitié, comme l'amour, demande beaucoup d'efforts, d'attention, de constance, elle exige surtout de savoir offrir ce que l'on a de plus cher dans la vie : du temps !’’. L’on peut, en parlant de cette 3e édition de l’Université d’été sur la gouvernance des industries extractives dire qu’elle a crée beaucoup de nostalgie. Le but de cette institution est ‘‘d’outiller un grand nombre d’organes de surveillance, notamment les OSC, les media et les parlementaires, de connaissances et de compétences leur permettant d’améliorer la qualité de leur intervention et leur capacité à influencer positivement la gestion transparente et responsable des industries extractives en Afrique francophone. Cette Université vise deux objectifs principaux (1) améliorer les connaissances et les compétences des organes de surveillance qui travaillent dans le domaine des IE et (2) augmenter le nombre d’organes de surveillance travaillant dans le domaine des IE en vue de renforcer le mouvement international pour la transparence et la bonne gouvernance du secteur. La Dynamique Mondiale des Jeunes, à travers sa Présidente a participé à cette 3e édition à coté d’une trentaine d’autres participants venus du Tchad, du Niger, du Congo, de la République du Congo et du Cameroun.