Joomla TemplatesWeb HostingWeb Hosting
Calendrier des activités
October 2017
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Home Actualité De nouveaux pas vers le dialogue interreligieux au sein de la jeunesse camerounaise

De nouveaux pas vers le dialogue interreligieux au sein de la jeunesse camerounaise

Mardi 26 aout 2014, c’est avec la présence de Jackis Welaze, Secrétaire national du mouvement Union Chrétienne des Jeunes Gens (UCJG) et Carine Djangou la Secrétaire Générale Adjointe du mouvement dans la Région du Centre, Sud et Est que l’équipe de DMJ a réfléchi autour de la collaboration entre l’UCJG et la DMJ et la participation effective des jeunes protestants dans la deuxième phase du projet de dialogue interreligieux et cohésion sociale (REDICOS).  

En cours de mise en œuvre depuis le mois de Juin 2014, la deuxième phase pilote du projet de dialogue interreligieux et cohésion sociale (REDICOS) s’étend de Juin 2014 à Mai 2015. Cette phase a pour spécificité la mobilisation des jeunes autour des leaders religieux dans leur base de vie. C’est pour mieux préparer cette mobilisation que la rencontre UCJG et DMJ a eu lieu dans le but de relever les préoccupations que pourraient rencontrer les UCJG à engager leurs jeunes à participer aux actions envisagées dans le cadre du dialogue qui impliquera les jeunes Catholiques, Protestants et Musulmans. 

La rencontre s'est déroulée avec la participation de Carine Djangou et Jackis Welaze représentant les UCJG aux niveaux régional et national. DMJ était représentée par Dupleix Kuenzob, Marcelle Metala et Valéry Giscard Demba, respectivement Secrétaire Exécutif, Coordinatrice Adjointe et Coordinateur du projet REDICOS.

DMJ a présenté ses attentes en termes de mobilisation d'un certain effectif des Unionistes pour leur participation aux activités du projet telles que les forum de discussion avec d'autres jeunes autour des leaders religieux de différentes obédiences, la communication, la réflexion sur des thématiques à définir et des feedback réguliers sur les acquis de ces activités.

L'UCJG s'est saisie de cette occasion pour mieux présenter aux membres de DMJ sa vision, son identité et ses objectifs qui peuvent se résumer en l'engagement des jeunes à la transformation collective de la société. Des obstacles et craintes ont été soulevés à l'instar de la réticence des jeunes à pouvoir d’entrée de jeu participer à des célébrations cultuelles, la prière avec les musulmans notamment dans des mosquées. Toutefois, le caractère œcuménique du mouvement (avec quelques restriction en ce qui concerne l'accession au niveau du top management) est favorable à la cohabitation et la collaboration voire l'interaction avec les autres religions.

DMJ a rassuré les UCJG qu’elle travaille à travers le projet Renforcement du Dialogue Interreligieux et Cohésion Sociale (REDICOS) à promouvoir le vivre ensemble civique et citoyen dans le but ultime de l'épanouissement optimal des jeunes dans leur environnement social, arguant ainsi que le projet ne vise par un but de conversion à quelque religion que ce soit.

Au delà des échanges qui ont renforcé la compréhension mutuelle et l'appropriation mutuelle des identités de l'une et l'autre partie, DMJ a proposé un outil de réflexion qui servira de base de conscientisation progressive des jeunes pour leur ouverture aux autres religions et aussi de collecte des données pour nourrir les prochaines étapes de la collaboration UCJG-DMJ. Cet outil se présente en un questionnement qui suscite de la réflexion pour une éventuelle participation au dialogue interreligieux. Les quatre questions posées sont les suivantes :

  1. Y a-t-il un intérêt pour les jeunes protestants des UCJG de la Région Centre, Sud et Océan à entretenir un dialogue avec les autres religions du Cameroun?
  2. Sur quoi ou sur quel sujet pourrait porter un tel dialogue?
  3. S’il faut aller à la rencontre des jeunes Musulmans et Catholiques aujourd’hui, de quoi parleraient les jeunes protestants des UCJG ?
  4. Y a-t-il une certaine appréhension ou crainte de la part des jeunes protestants des UCJG de la Région à aller vers les jeunes catholiques et musulmans?

DMJ a souhaité que ce questionnement soit administré aux jeunes de différents groupes et que des éléments de réponse soient rassemblés et communiqués pour son exploitation. Cette amorce du travail dans le champ interreligieux aiderait en outre l'UCJG à démontrer sa ferme volonté d'ouverture.