Joomla TemplatesWeb HostingWeb Hosting
Calendrier des activités
October 2017
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Home Nos activités Formations Les Conseils Communaux de la Jeunesse à l’école du suivi budgétaire

Les Conseils Communaux de la Jeunesse à l’école du suivi budgétaire

Bertoua: séance de travail avec le CNJCDu 28 février au 10 mars 2012, la Dynamique Mondiale des Jeunes a entrepris de renforcer les capacités des membres des bureaux des Conseils Communaux de la Jeunesse (CCJ) de 10 localités du Cameroun, en suivi participatif du budget d’investissement public (BIP). Ces ateliers de formation participent de l’exécution de la 3e phase du Projet "Connaissance et Appropriation des Institutions Démocratiques (CAID-III)."

Ainsi donc, le 28 février 2012, cette formation au cycle et suivi budgétaire a débuté dans la Méfou-Akono, notamment dans la salle des fêtes de la mairie de Mbankomo, en présence d’environ quarante cinq membres des CCJ de Bikok, Akono, Ngoumou et Mbankomo. Le 5 mars a été le tour de Yaoundé VI de former 13 jeunes, leaders associatifs et membres du CCJ de la Commune. Le 7 mars, l’équipe de formation s’est rendue à Ebolowa pour travailler avec les CCJ de Sangmélima et d’Ebolowa. Enfin le 10 mars, le rituel de formation a pris fin à Bertoua où une vingtaine de jeunes des CCJ de Belabo et de Bertoua ont reçu la même formation que leurs précédents homologues.

Pour ces différentes localités, la structuration de la formation a été relativement identique. En une journée, les membres des CCJ des localités concernées ont reçu assez d’outils sur la compréhension du budget de l’Etat du Cameroun, le rôle des acteurs impliqués dans le BIP, l’importance du suivi budgétaire, les techniques et approches de suivi budgétaires et les rudiments techniques de suivi des projets de construction. Ces modules ont été entrecoupés par des travaux en groupe, des inputs, avec une approche très participative.

Yaoundé VI: Formation des membres du Bureau du Conseil Communal de la JeunesseAu terme de ce renforcement des capacités, les jeunes se sont chaque fois montrés enthousiastes et prêts à servir pour la suite du projet. Par exemple, en attendant l’atelier de sensibilisation, les jeunes de Bartoua et Belabo ont identifié par localité deux projets qui seront suivis par eux comme membres du bureau. Aussi, les autorités administratives, à l’instar du Maire d’Ebolowa 1er, du Chef de Service Technique de la Mairie de Mbankomo, du Chef de Service Financier de la Communauté Urbaine de Bertoua, ont expliqué aux jeunes les dispositions légales qui permettent aux citoyens d’intervenir dans l’élaboration et l’exécution du budget communal.

La mise en place du Conseil National de la Jeunesse du  Cameroun (CNJC)  avec démembrement jusqu’aux communes s’était faite le 10 Février 2005, dans le but de traduire en acte le souci d’une société jeune organisée, sur prescription du Président de la république. Seulement, le CNJC,  mis sous la tutelle du Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique, ne prend corps que le 19 décembre 2009 avec l'élection du tout premier bureau au niveau national. Ce Bureau dirigé par M. Abdoulaye Abdoulrazack, a été installé le 27 janvier 2010 par le Ministre de la Jeunesse, Adoum Garoua. Les autres dirigeants ne seront installés que dès février 2010.

Né de cette volonté des pouvoirs publics de mettre en synergie les organisations de jeunesse afin d’accroître la créativité des jeunes et d’optimiser leur potentiel d’action et de participation au développement, le Conseil National de la Jeunesse du Cameroun (CNJC) a pour ambition de jouer le rôle d’interface entre les organisations de jeunesse d’une part, les pouvoirs publics et les institutions internationales agissant sur les sujets relatifs à la jeunesse, d’autre part. Elle a également pour ambition de préparer et assurer la représentation des organisations de jeunesse aux concertations locales, nationales et internationales. Au regard des statuts actuels, le CNJC est "une plateforme nationale de concertation, d’expression, de coordination, de consultation et d’action des organisations de jeunesse du Cameroun." En ce sens, il regroupe toutes les organisations de jeunesse légales : GIC, associations, ONG, société civile, quels que soient leurs champs d’activités. Ces organisations de jeunesse avoisineraient 3000 associations, selon le Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique (MINJEC).  DMJ est membre du CCJ de Yaoundé VI.