Joomla TemplatesWeb HostingWeb Hosting
Calendrier des activités
October 2017
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Home Nos activités Formations La jeunesse de Sangmélima améliore ses techniques de communication

La jeunesse de Sangmélima améliore ses techniques de communication

Les jeunes du Conseil Communal de la Jeunesse de Sangmélima viennent de s’outiller en communication non-violente. Du 18 au 20 mars 2014, la Dynamique Mondiale des Jeunes a renforcé leurs compétences dans ce domaine, avec pour objectif d'aider à augmenter leurs capacités à exprimer leur citoyenneté active, ce qui leur permettra de s’impliquent de manière plus efficace dans la gestion des affaires publiques locales.

Le Département du Dja et Lobo est considéré comme un point stratégique de la région du Sud parce qu’étant celui du Chef de l’Etat. Tout est politique dans la localité et la jeunesse se sent mise à l’écart pour des sujets qui la concernent et dont elle est au centre. Deux jours d’atelier ont permis à la jeunesse de Sangmélima de revoir les techniques de communication à utiliser afin de se faire entendre et de s’impliquer véritablement au développement de cette localité. Convaincus de l’importance de l’expression de leur citoyenneté, les participants ont élaboré des plans d’actions à mettre en œuvre dans le cadre du suivi des projets financés par le Budget d’Investissement Public (BIP).

Dans son expérience de suivi des politiques publiques, la DMJ a constaté que plusieurs acteurs interviennent dans le processus de suivi des projets. Cependant, la corrélation et l’interaction entre ces différents acteurs restent peu connues du public, ainsi que leurs mission et rôle, ce qui amenuise les possibilités pour le citoyen d’engager des recours en cas de nécessité. Pour être plus efficace et efficient dans le contrôle citoyen, il est important de faire connaitre clairement les rôles et les interactions qui lient les différents acteurs ; surtout, d’établir des cadres de collaboration où l’on peut participer aux cotés de ces acteurs, par un partage de leurs expériences de suivi, dans le but de répondre aux préoccupations et défis qui s’imposent à chacun des acteurs y compris la société civile et les populations. La formation acquise par les jeunes de Sangmélima aidera ceux-ci à être un maillon important dans cette interaction : ils auront ainsi à partager avec les autres acteurs du suivi du BIP leurs observations sur la mise en œuvre des projets.