Joomla TemplatesWeb HostingWeb Hosting
Calendrier des activités
October 2017
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Home Nos activités Formations Les raisons du passage à la GAR

Les raisons du passage à la GAR

En organisant un atelier interne facilité par Lenneke Kono Tange sur la gestion axée sur le résultat (GAR), DMJ veut renforcer davantage les capacités techniques de son équipe à produire des changements mesurables. Pour y parvenir, il faut nécessairement passer par la maitrise de la conception de la chaine de résultats et de l’utilisation du cadre de mesure du rendement, qui sont deux principaux outils de la GAR.

 Depuis Octobre 2013, DMJ bénéficie d’un renforcement de capacités sur la Gestion Axée sur les Résultats avec pour objectif de mieux intégrer cette approche dans ses interventions. A travers la Co travailleur en Planification, Suivi et Evaluation (PSE) Lenneke Kono Tange, qui reçoit un accompagnement en coaching du consultant DIRO, les membres de l’équipe ont pris goût au concept GAR. Aussi, un exercice pratique sur l’utilisation de l’approche GAR a été initié et il a été constaté  que le personnel dispose déjà d’une certaine expérience en la matière mais l’appropriation complète n’est pas encore acquise de façon optimale. 

Défini comme un changement concret consécutif à la mise en œuvre d’actions permettant d’apprécier la réalisation de l’objectif d’un programme, le terme  ou mieux le concept résultat est une notion à laquelle l’équipe de DMJ veut définitivement s’accrocher du point de vue opérationnel pour légitimer ses interventions et sa présence sur le terrain aux cotés de ses groupes cibles.     

L’accompagnateur DIRO commis par Mensen met een Missie (MM) a facilité le partage autour du contenu concret de la logique de Gestion Axée sur les Résultats (GAR). Ensemble avec les participants il a clarifié les différents niveaux de résultats auxquels renvoie la GAR. Apollinaire Etono, Directeur du Cabinet DCBC, a insisté sur la nécessité pour l’équipe d’avoir la même compréhension des concepts qui entourent les projets et programmes mis en œuvre par et au sein de DMJ. Même si pour plusieurs membres de l’équipe de DMJ des efforts considérables ont été consentis dans la formulation des objectifs et résultats des projets, ainsi que dans l’élaboration des rapports basés sur les faits et évidences, il reste que l’atelier du 24 juin 2014 a permis de comprendre la différence entre le cadre logique (en tant que outil de planification) et le cadre de mesure du rendement (qui est plus opérationnel).

Désormais, il sera plus facile de distinguer les extrants (résultats à court terme qui sont des produits tangibles ou des services directs résultant des activités du projet) des effets qui sont des résultats à moyen terme permettant d’apprécier le changement directement ou indirectement attribuable au projet et des impacts qui sont des résultats à long terme qui caractérisent les changements généralement structurels suite à la mise en œuvre du projet en combinaison avec d’autres interventions connexes. 

Au cours de cet atelier dont les travaux se sont appuyés sur les projets propres de DMJ, des engagements ont été pris. Les projets seront désormais élaborés en utilisant l’approche GAR, quitte à les traduire dans le formulaire canevas des partenaires sollicités. Pour les besoins internes, les changements poursuivis par certains projets seront reformulés à titre purement pédagogique. Par conséquent, les indicateurs (variables qualitatives ou quantitatives permettant de montrer ou de mesurer les résultats obtenus dans la réalisation de l’objectif du projet) demanderont à être mieux affinés afin de garantir un bon reporting.   

Avec cette adoption de la GAR, DMJ s’arrime résolument à la LOI N° 2007/006 du 26 décembre 2007 portant régime financier de l’Etat qui défini en son article 8 certains termes qui constituent des concepts clés de la GAR.