Joomla TemplatesWeb HostingWeb Hosting
Calendrier des activités
October 2017
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Home Nos activités Formations Liaisons solidement établies

Liaisons solidement établies

Des jeunes de Bertoua et Belabo ont identifié les facteurs favorables ou limitatifs de l’exercice du leadership des jeunes et des femmes dans leur commune respective. Cet exercice mené à la faveur de deux ateliers consécutifs organisés par DMJ, s’est fait sur la base de plusieurs expériences de leaders sociaux avec lesquels ils ont finalement noué de solides contacts.

Les ateliers de Bertoua (24 au 25 mars 2015) et Belabo (27 au 28 mars 2015) sur le leadership associatif et communautaire a permis d’accroître la capacité des femmes et des jeunes à exercer activement leur citoyenneté dans la vie publique pour garantir l’efficacité de la gouvernance et la démocratie locale. Organisés dans le cadre du Projet de renforcement de l’implication des jeunes dans la gouvernance locale (PRIGLO) qui bénéficie d’un appui de Mesen met een Missie (MM), organisme Néerlandais qui soutient activement l’émergence du réseau Foi et Libération au Cameroun, ces ateliers ont mobilisé 68 participants et intervenants confondus dont 55 filles et 13 garçons.

La tenue de ces ateliers se justifie par la détermination de la DMJ à promouvoir la participation de la jeune fille dans la gestion des affaires publiques locales à l’ère de la démocratisation et surtout de la décentralisation. ‘‘Il ne faut plus que les jeunes filles restent en marge des discussions citoyennes’’. Argumente la Présidente caroline Claire Yankep. ‘’Les temps ou la femme s’occupait uniquement à préparer à manger aux hommes préoccupés à parler de la vie de la cité sont révolus’’. ‘‘C’est parce que nous avons constaté l’implication d’un nombre réduit de filles à nos ateliers de formation à l’éveil citoyen axé sur le suivi du budget d’investissement public que nous avons décidé d’organiser des sessions spécifiques de formation des filles des communes de Bertoua et Belabo au leadership’’ confie Michel Fokou, coordonnateur des Programmes. Il nous fallait augmenter le nombre de filles actives sur les places associatives et renforcer les capacités de celles qui s’y trouvaient déjà en les amenant à examiner leur potentialité de leadership.

Les travaux ont ainsi permis aux filles d’acquérir des techniques et des stratégies pour être de bons leaders. Pour cela, elles ont été amenées à analyser leur contexte et comprendre leur environnement et la façon de s’impliquer dans le cours des événements pour les influencer. Pour susciter leur curiosité, il n’y avait pas mieux que des femmes pétries d’expériences qui ont fait leurs preuves dans l’action et qui occupent encore les devants de la scène politique, professionnelle ou associative. Marcelle Metala Guienjouo, Coordinatrice du projet PRIGLO explique : ‘‘nous avons identifié des femmes de référence avec le concours de certaines autorités et responsables d’associations de jeunes. Vous savez, un leader ne peut se cacher. Les personnes qui ont des valeurs sont connues des populations. Même si elles n’en parlent pas assez souvent. En interrogeant des jeunes sur quelques-uns des modèles qu’elles connaissent ou admirent dans leur environnement, nous sommes parvenus à constituer un panel exceptionnel dont les prestations lors des travaux ont réveillé la conscience des jeunes filles’’.

En écoutant parler les femmes représentées dans ces panels, les participants ont repris espoir et confiance en eux. Une participante ayant quitté l’école a confié qu’elle croyait que ‘’tout était fini ’’ pour elle puisqu’elle se disait n’avoir plus d’avenir. Mme le Commissaire MECHING Antoinette Epse TSIGUE, A2 au Commissariat de Sécurité Publique de Bélabo l’a séduite à travers sa propre histoire qu’elle a racontée. Il en est de même de l’Honorable ABOKO NJOH Christine, Député Suppléante, Bélabo. En affirmant qu’elle n’a pas eu la chance d’aller loin avec l’école et qu’elle s’est formée sur le tas, plusieurs jeunes filles ont compris que le chemin de la réussite réside dans la capacité à se fixer des objectifs et à relever les défis qui s’opposent à la marche vers ces objectifs.

Ainsi donc, avec ces deux ateliers et les témoignages tirés des participants, l’on peut confirmer que la jeunesse manque vraiment de repères. Il faut lui créer des moments de dialogue franc avec les ainés et surtout leur permettre de rencontrer et d’échanger avec des personnes qui ont des expériences de réussite peu ordinaire. Les ateliers sur le leadership associatif et communautaire ont établi ces liens. La cerise sur le gâteau a été le contact direct entre les jeunes filles et un responsable du fond national de l’emploi. M. Patrice BESSEN, Chef de Service Emplois Indépendants et Formation du Fonds National de l’Emploi dans la Région de l’Est a montré que tous les moyens sont mis à la disposition des jeunes filles et garçons pour qu’ils puissent réussir. Le leadership consistant aussi à rêver, il a invité tous les participants à croire qu’ils peuvent s’appuyer sur les opportunités offertes par le FNE pour mettre à exécution leurs projets et leurs rêves.