Joomla TemplatesWeb HostingWeb Hosting
Calendrier des activités
October 2017
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Home Nos activités Formations EEC : A la recherche d’une jeunesse plus performante dans le Centre & Sud 1

EEC : A la recherche d’une jeunesse plus performante dans le Centre & Sud 1

Les jeunes de l’Eglise Evangélique du Cameroun dans le Centre & Sud 1 sont déterminés à se renforcer et à s’unir pour contribuer efficacement au changement social selon le cœur de Dieu. Telle est la principale motivation derrière le recours à une collaboration avec DMJ et dont la rencontre tenue à la Paroisse EEC de Nkoldongo 2 à Yaoundé le samedi 26 septembre 2015 constitue le point de départ.

 

L’Eglise Evangélique du Cameroun (EEC) a consacré un département spécifique à sa jeunesse pour son opérationnalité en termes de présence effective sur le terrain à proximité des jeunes. Ce département est décentralisé en coordination au niveau des paroisses, des directions des districts et des régions, selon l’organisation administrative de l’Eglise. Nkoldongo 2 a abrité le samedi 26 septembre 2015, la toute première rencontre du Comité Régional de la Jeunesse du Centre & Sud 1. Cette structure nouvellement créée dans la Région du Centre & Sud 1 elle aussi nouvelle dans l’EEC, a voulu faire d’une pierre deux coups. D’une part, il s’est agi de se concerter et d’autre part d’outiller ses responsables en connaissances et compétences susceptibles de garantir une meilleure performance du Comité. Le Directeur du District Centre I, Yannick Ngassam, s’est confié à notre reporter : ‘‘nous voulons que les différents responsables soient plus opérationnels et qu’ils entretiennent de meilleures relations avec les membres de leurs groupes respectifs. C’est la raison pour laquelle nous avons sollicité l’expertise de la DMJ qui a déjà accompagné beaucoup de mouvements de jeunes dans diverses paroisses de l’EEC. ’’A la question de savoir l’objectif recherché à travers l’intervention de la DMJ, Yannick Ngassam répond que ‘‘l’activité en général, et plus spécifiquement l’intervention de la DMJ visait l’objectif de "la refondation d’une jeunesse régionale dynamique et unie dans la diversité au cœur des changements et selon le cœur de Dieu".

Cette activité a servi de prétexte pour décrypter le contexte dans lequel les jeunes de la région du Centre et Sud 1 de l’EEC vivent. A l’analyse, le laxisme, la faible communication parfois peu effective ou dénuée de sincérité, la faible circulation de l’information, la navigation à vue (réalisation d’activités sans plan d’action préalable et sans budget conséquent…etc.) sont autant de limites à l’efficacité des mouvements de jeunesse. DMJ a été sollicitée pour échanger avec les jeunes et tous les responsables de groupes de jeunes ou tout au moins les jeunes assumant des postes de responsabilité sur le thème "dynamique et discipline de groupe : élaboration de plan d’action, budget prévisionnel et commissions de travail".

Michel Fokou et Elise Virginie Mvemie, délégués pour la circonstance comme facilitateurs de DMJ, ont, durant leur intervention relevé les éléments fondamentaux qui aideront ce groupe à comprendre les réalités d’une bonne relation entre membres d’un groupe, mais aussi, comment communiquer de manière efficace, les bases d’une bonne planification et d’une bonne budgétisation.

Si on peut comprendre que certaines difficultés sont liées au fait que les membres de cette structure d’église maîtrisent peu leur fonctionnement statutaire, chose que Yannick Ngassam de la Direction Régionale de la Jeunesse du Centre & Sud 1 a expliquée aux responsables présents, on peut apprécier à sa juste valeur que même la devise de cette organisation, "se former pour mieux servir", pose les bases du comportement de chaque jeune qui en est membre. Ces bases sont axées sur l’apprentissage continu et le changement positif des comportements. En cela, la phase des questions et réponses a fait comprendre que certaines choses se faisaient ou ne se faisaient pas juste par ignorance et non par mauvaise volonté. ‘‘On est plus efficace quand on sait quoi faire face à une situation donnée’’, affirmera Sylvain de la paroisse de Nkolndongo 1, avant de demander à connaître ‘‘la nature des activités à planifier par une organisation comme la Jeunesse de l’EEC, qui n’est pas le patron des groupes jeunes mais juste une structure les mettant en synergie pour des actions et activités communes’’. Ceci correspond à un travail de réseau.

Les 23 jeunes présents à la session ont trouvé le temps très court pour voir répondre à toutes leurs nombreuses préoccupations qui n’ont d’ailleurs pas été soulevées. Néanmoins, plusieurs voix, portées par le Directeur Régional pour le Centre & Sud 1, Anatole Talla, ont soutenu la nécessité d’une autre rencontre où DMJ expliquera plus en profondeur les clés d’une budgétisation et les secrets de la planification des activités. Franklin Etouke, Rapporteur Régional, d’enchérir : "Nous avons besoin de bien comprendre la planification et la budgétisation, surtout qu’avant le début de l’année 2016 nous avons des échéances en termes de plan d’action pour l’année prochaine." C’est donc sur un goût d’inachevé que les jeunes ont promis de faire de nouveau appel à DMJ qui devient ainsi un partenaire pour rendre faisable la devise de cette structure : Se former pour mieux servir. Un partenariat formel est d’ailleurs envisagé dans ce sens.