Joomla TemplatesWeb HostingWeb Hosting
Calendrier des activités
October 2017
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Home Nos activités Animations Communautaires Jeunesse de Ngaoundéré au rythme de la lutte contre le mariage précoce et la sous scolarisation de la jeune fille

Jeunesse de Ngaoundéré au rythme de la lutte contre le mariage précoce et la sous scolarisation de la jeune fille

Les élèves du lycée de Gada-Mabanga se sont indignés après avoir visionné le téléfilm ‘‘prends ma place’’. C’était le mercredi 15 février 2017, en présence des médiateurs communautaires de Ngaoundéré 2e, qui faisaient leurs premiers pas sur le terrain de la sensibilisation dans le cadre de leur partenariat avec la DMJ et le CNJC .

 

Les médiateurs communautaires de Ngaoundéré 2e étaient face aux élèves pour les sensibiliser au moyen d’un support audiovisuel sur la question du mariage précoce et de la sous-scolarisation de la jeune fille. Il est 13 heures 30 minutes ce mercredi 15 février quand, après les cours, une centaine d’élèves se retrouvent dans la salle adjointe à l’administration du Lycée pour suivre le court métrage intitulé « Prends ma place ». Se réjouissant de pouvoir être à la une devant la camera de la CRTV et d’avoir l’occasion de visionner un film dans leur propre établissement, tous les élèves sont devenus silencieux quand on a lancé la projection après une brève introduction. La présence du Censeur du Lycée, Monsieur FORA, pouvait davantage dissuader les élèves et imposer ce silence.

La sérénité était au zénith lorsque la problématique de ce court métrage se dessinait peu à peu à travers les scènes principales du vidéogramme. Un père qui somme sa fille de 13 ans (lauréate au CEP) de ne plus poursuivre ses études, faute non seulement de moyens, mais d’une conception surannée de la scolarisation de la jeune fille, sous-tendue par une velléité de promesse en mariage. Marier une jeune et brillante élève de 13 ans à un homme de plus de 70 ans, voilà qui est bien écœurant !

Les élèves s’indignaient des attitudes du père de Hawa – cette fille de 13 ans. A les entendre répondre aux différentes questions posées par les facilitateurs à la fin du film, ils sont consumés par le désir ardent de la révolte et de la révolution sociale : plus jamais ça ! L’on pouvait alors entendre.

 

  • « Si mon papa a un souci d’argent, je lui en donnerais pour que ma sœur ne va pas en mariage précocement. »
  • «  L’école peut aider la femme à bien prendre soin de son foyer et de ses enfants. »
  • « Ce n’est pas bien d’envoyer une  petite fille en mariage à un homme qui  est vieux. »
  • « L’école n’est pas seulement faite pour les garçons, la fille a également droit à droit à l’école. »

Cette causerie a canalisé les propos de tous ceux qui ont pu accorder une interview à la CRTV. Les remerciements, les encouragements et les  appréciations de cette entreprise citoyenne n’ont pas manqué au rendez-vous. ‘‘Prends ma place’’ est un support de sensibilisation produit par l’association Rayon du Soleil. DMJ l’avait acquis en promettant de l’utiliser à cette fin dans ses programmes à travers les différentes localités des régions de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême Nord. Cette projection se poursuivra à Meiganga et à Tibati.