Joomla TemplatesWeb HostingWeb Hosting
Calendrier des activités
October 2017
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Home Nos activités Animations Communautaires Forum sur l’entente et le dialogue interreligieux : Le vivre ensemble pour une participation citoyenne à la gestion des affaires publiques

Forum sur l’entente et le dialogue interreligieux : Le vivre ensemble pour une participation citoyenne à la gestion des affaires publiques

Le samedi 31 août 2013 s’est tenu dans la salle de conférence du Norbert KENNE Memorial Peace House, siège du Service Œcuménique pour la Paix,  le forum  sur l’entente et le dialogue interreligieux. Ce Forum a été le cadre idoine pour exposer, valoriser les contenus communs au Coran et à la Bible centrés sur le discours favorable à la cohabitation pacifique entre groupes religieux différents et la participation citoyenne de leurs membres au bien-être social.

Un tel Forum a été surtout l’occasion de sensibiliser un plus large public sur la contribution des jeunes croyants à la réalisation de l’impératif du vivre, construire et produire ensemble malgré les différences religieuses. La jeunesse camerounaise qui porte en avant le dialogue entre les religions, met ainsi sa foi au service de la construction nationale et de la citoyenneté active.

Véritable plate-forme de conscientisation des jeunes croyants et espace privilégié pour particulièrement apprendre pas mal de choses, notamment les techniques de résolution de conflits qui non seulement sont utiles pour le dialogue interreligieux mais aussi et surtout en famille, cellule de base de la société ; le forum sur l’entente et le dialogue interreligieux a permis d’obtenir un consensus minimum sur les enjeux et défis liés à la construction du dialogue interreligieux, matérialisé par un communiqué final.

D’entrée de jeu du Forum, un acte chargé de symbole a été posé, à savoir la remise solennelle des exemplaires de Bible et Coran comme outils fondamentaux de la foi, ceci aux fins d’encourager les jeunes croyant(e)s à la connaissance et à la maîtrise des textes sacrés de leur religion respective.

Le forum sur l’entente et le dialogue interreligieux a connu trois grands temps forts : une cérémonie d’ouverture ponctuée d’une prière interreligieuse pour la paix et d’allocutions, une partie productive avec deux panels dont le premier sur la promotion de la paix à travers les Livres de base de la foi que sont le Coran pour les musulmans et la Bible pour les chrétien(ne)s catholiques et protestant(e)s a présenté et mis en avant les valeurs de paix, de bonheur, d’entente, de dialogue comme faisant partie intégrante du patrimoine éthique commun, ceci pour une bonne cohésion sociale.

Le second panel portant sur la construction de la paix par le dialogue et la coopération religieuse pour le développement a montré la nécessité d’un plus grand engagement social conjoint des croyants afin de mettre leur foi au service de la construction nationale et du développement de relations harmonieuses, interdépendantes et complémentaires.

A l’issue des communications et échanges en groupes et en plénière, les participants au Forum ont :

  • déploré l’instrumentalisation des religions dans un contexte de dégradation continue des conditions de vie des populations et la fréquence des conflits sociopolitiques et interreligieux en Afrique,
  • observé la délicate période que la nation camerounaise s’apprête à vivre avec les prochaines échéances électorales,
  • relevé que durant la période électorale, la jeunesse est en proie à toutes sortes d’instrumentalisation,
  • craint que les dérives observées ailleurs ne soient ‘‘importées’’ au Cameroun.

Aux côtés des autorités politiques et administratives au rang desquels le Sous-préfet de Yaoundé VI représenté, l’Agence Nationale du Service Civil pour la Participation au Développement, la Délégation d’Arrondissement de la Jeunesse et l’Education Civique de Yaoundé VI, l’honorable député Gaston NKOMBA, on a remarqué la présence de la quasi-totalité des jeunes des différents groupes religieux prenant part très active à la mise en œuvre du projet REDICOS, ainsi que la présence des dignitaires et leaders religieux musulmans et chrétiens, des personnes ressources qui ont appuyé la mise en œuvre du projet, ainsi que celle de nombreux invités(es).

Lire la déclaration finale