Joomla TemplatesWeb HostingWeb Hosting
Calendrier des activités
October 2017
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Home Nos activités Animations Communautaires Projet REDICOS : Démultiplication des activités dans les communautés de foi

Projet REDICOS : Démultiplication des activités dans les communautés de foi

L’évaluation participative du projet de Renforcement du Dialogue Interreligieux et Cohésion Sociale (REDICOS) s'est organisée le samedi 26 octobre 2013 dans les locaux de DMJ à Mendong. L'approche Participative Impact Monitoring (PIM) a nécessité l'usage du dialogo tools pour receuillir les impacts sociaux culturels du projet. Il se dégage la volonté de démultiplier le projet dans les communautés de foi parties prenantes à la mise en œuvre du projet pilote. En effet, le conseil national des jeunes catholiques du Cameroun (CNJC), les jeunesses musulmane et protestante de Yaoundé, entendent entretenir et renforcer le dialogue interreligieux et la cohésion sociale avec d’autres jeunes de leurs confessions respectives. Ils désirent par ailleurs ouvrir un tel projet à d’autres régions sensibles du Cameroun (Grand Nord, Bamenda, Est...).

''Les idées à priori et les préjugés se sont amenuisés au fur et à mesure que les rencontres se multipliaient''. Ont reconnu des participants. Considérer l’autre comme un ennemi, le voir comme un frein à sa spiritualité, le regarder comme un paria, taxer les musulmans "d’intégristes" ou "terroristes" et les catholiques d’adorateur des statues (idolatres) ou comme ne lisant pas la Bible et les protestants de pieux et de protestateurs, tout ceci est désormais renvoyé dans les calendres grecques.

Davantage la présence des personnes ressources et des leaders religieux ont concouru à l’amélioration de cet état de frustration pour faire place à une meilleure considération de la personne humaine, et surtout la volonté de poursuivre ensemble des buts civil et social pour le renforcement de la cohabitation pacifique entre confessions de foi. Les participants ont gardé en mémoire cette phrase du Dr NDI Richard (2e atelier sur les conflits, 16-17/03/2013) : « 95% de ressemblances et 5% de différence et malheureusement les croyants mettent l’accent sur les 5% pour ne pas s’ouvrir aux autres ».

Les participants s’accordent à dire que le changement est visible à partir des méthodologies utilisées pour sensibiliser au préalable les uns et les autres sur la connaissance de sa religion et la découverte de la religion de l’autre. Cette méthode a mis en avant l’importance de la vie ensemble malgré les différences existantes ; les formations reçues ont permis de pouvoir résister aux pressions religieuses, de mettre en avant la fraternité universelle.

Au jour d’aujourd’hui, le regard envers l’autre confession de foi a changé car les dogmes, les préceptes et certaines spécificités sont les richesses de ces confessions de foi et ne sont pas changeables du fait des critiques. Ils sont du fait de Dieu qui en a décidé ainsi.

Les leçons apprises sont nombreuses et se résument en ces points :

  1. Cohabitation pacifique, prospère et fructueuse avec les autres ;
  2. Acquisition des outils de résolution, gestion et transformation des conflits ;
  3. Maîtrise des concepts de conflit, négociation, médiation, dialogue, la tolérance...
  4. La religion est un atout pour construire le Cameroun ;
  5. Il faut vivre avec nos différences ;
  6. La similitude entre le Coran et la Bible : le Coran contient des récits de l’Ancien Testament de la Bible ;
  7. Apprendre à vivre avec l’autre et mener souvent des activités ensemble...

On peut comprendre de ce qui précède que le projet REDICOS a réussi à mettre autour de la même table les religions monothéistes principales au Cameroun, et beaucoup plus les jeunes croyants de ces religions, et les a conscientisés sur les causes des conflits interreligieux en plaidant pour une paix durable avec leur concours.