Joomla TemplatesWeb HostingWeb Hosting
Calendrier des activités
October 2017
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Home Nos activités Animations Communautaires Célébration de la 49e édition de la fête nationale de la jeunesse : La jeunesse régionale de l’EEC dans le Centre-Sud I joue les prolongations

Célébration de la 49e édition de la fête nationale de la jeunesse : La jeunesse régionale de l’EEC dans le Centre-Sud I joue les prolongations

Les 27 et 28 février 2015 seront jours de réflexion et d’expression du patriotisme par la jeunesse de l’Eglise Evangélique du Cameroun. En effet, la Paroisse EEC de Rue Manguier, par ailleurs très impliquée dans le projet de renforcement du dialogue interreligieux et cohésion sociale (REDICOS), accueillera en ces deux jours, des activités relatives à la célébration de la fête de la Jeunesse dont le thème en cette 49e édition était "Jeunesse et préservation de la paix pour un Cameroun émergeant". La conférence-débat qui verra la participation de la Dynamique Mondiale des Jeunes (DMJ) servira de prétexte pour susciter des réflexions sur le contexte actuel d’insécurité que traverse le Cameroun. Elle servira aussi de cadre de formulation de propositions des actions concrètes que les jeunes protestants pourraient mener pour la promotion de la paix.

 L’objectif attaché à toutes les activités de célébration de la fête de la jeunesse par la jeunesse de l’Eglise Evangélique du Cameroun (EEC) dans la Région du Centre-Sud I est de promouvoir l’échange et le partage, dans la culture de l’amour, entre les jeunes de cette Région synodale de l’EEC. Plus spécifiquement, il s’agira entre autre de :

  • Partager des positions communes des croyants sur des sujets de la société camerounaise en s’inspirant de la Bible
  • Favoriser le dialogue constructif et la collaboration entre les jeunes croyants
  • Renforcer les capacités des jeunes croyants à mobiliser leurs pairs pour la paix, la sécurité et le développement.

Une conférence-débat sur le thème " Jeunesse et préservation de la paix pour un Cameroun émergeant : Contribution de la jeunesse protestante de l’EEC" permettra de échanges entre le panel des intervenants et les participants. Trois sous-thèmes seront en discussion. Entre autre :

  • Bible et insécurité : la violence provient-elle d’une rupture avec Dieu ? par le Rév. Ngueté Philippe, Président de la Région Centre-Sud I ;
  • La tolérance religieuse : une vertu chrétienne par le Rév. Dr. Tokam Gertrude de la paroisse EEC Rue-Manguier ;
  • Tradition Africaine et insécurité : « la sécurité de chacun se trouve dans la solidarité de tous » par le Pasteur Fouodop Bernard de la Paroisse EEC Essos.

La conférence-débat du 27 février 2015 ouvrira la porte le 28 février 2015 à une retraite spirituelle. En effet, quand on a analysé son contexte, et qu’on a fait des projections sur ce qu’on doit faire, il faut demander la force à Dieu pour à la fois barrer la voie au phénomène Boko Haram et obtenir du Tout-Puissant toute la force nécessaire pour ses ambitions. Le Rév. Dr Tokam Gertrude, qui modère en personne cette phase, se fera entourer d’aumôniers et autres serviteurs de Dieu.

Aussi, comme les réflexions font suite à la méditation, on n’adore pas Dieu sans louanges. La journée s’achèvera par une grande soirée récréative, autour des sketchs, prestations scéniques des artistes gospel, des chants des groupes choraux, des jeux bibliques. Ont été invités à titre spécial des groupes et artistes de renom, pour que cette occasion particulière soit marquée du sceau particulier de la qualité et du bel art : La troupe théâtrale de Nkolndongo, la troupe théâtrale Les Moissonneurs de Biyem-Assi, Elsie Nérice et Bénédiction Divine de l’EEC Manguiers – Vainqueur du talent gospel, chorale Coordination de Manguiers, pour ne citer que ceux-là. La soirée récréative est ouverte à tous, l’entrée étant libre.

A l'issue de ces deux jours d’activité, la Paroisse EEC Rue-Manguier voudrait s’assurer que les participants s’accordent sur les réponses communes face aux défis socio-économiques et que les jeunes ont acquis des outils de leadership et de prévention des conflits.