Joomla TemplatesWeb HostingWeb Hosting
Calendrier des activités
October 2017
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Home Nos activités Animations Communautaires Civisme : Le Collège Le Champs des Lys conjure l’indiscipline et invoque le savoir être

Civisme : Le Collège Le Champs des Lys conjure l’indiscipline et invoque le savoir être

C’est autour d’une table ronde qui a mobilisé plus de 11 intervenants, tous des élèves, et deux représentants de la Dynamique Mondiale des Jeunes (DMJ) que la direction du collège le Champs des Lys a invité la communauté éducative de cet établissement à célébrer la 49e édition de la fête nationale de la jeunesse.

Ce jeudi 9 février 2015, dans une salle de réunion du Collège le Champ des Lys archicomble et bouillante, les élèves, toutes les classes confondues, vont et viennent en attendant le début effectif de la table ronde. Deux raisons justifient l’affluence des élèves. D’une part le thème : indiscipline caractérisée en milieu scolaire et d’autre part, la présence des parents, des enseignants et de quelques responsables administratifs.

Les élèves sont curieux de savoir ce que leurs condisciples panelistes vont dire aux cotés des professionnels. Le ton est donné par Mme Djongo la modératrice qui justifie le choix du thème. Selon elle, l’indiscipline des élèves ne laisse plus personne indifférente. Il est fréquent de voir les élèves snober leurs enseignants, d’autres fréquenter les salles de jeux et débits de boissons aux heures de classes. Quel avenir pour de tels élèves ? Quelle éducation leur faut-il ? Pour une telle dérive ? Comment en sortir ? Le Collège le champ de Lys ne voudrait allier savoir savant, savoir-faire et savoir être pour que ses élèves comptent au nombre de ceux qui vont construire la République exemplaire. Cette problématique posée, la modératrice a introduit l’élève Bile Bile (2nde espagnole) qui a défini l’indiscipline, relevé ses manifestations et conséquences, identifié ses causes principales et envisagé quelques voies de sorties. Le deuxième intervenant, Tchuenkam (2nde C) s’est préoccupé de l’insalubrité pour interroger pourquoi certains élèves sont si salles. Deux autres intervenants ont traité des questions pourquoi l’insolence des élèves ? (Amougou 4e espagnole), pourquoi tant de frustrations en milieu scolaire ? (Ela 2nde Allemande).

Apres ces quatre exposés, l’expertise de la Dynamique Mondiale des Jeunes (DMJ) en matière d’encadrement de la jeunesse a été sollicitée pour éclairer les élèves sur l’importance de l’éducation civique et l’expression de la citoyenneté ainsi que leur impact sur le regard que la société porte sur la jeunesse. D’autres élèves encore sont intervenus pour présenter différents autres thématiques : la responsabilité des parents dans la saleté et la frustration des enfants (Bile Bile), l’expression de l’élève vandale (Dakem 3e), la bagarre en milieu scolaire (Emini 2nd C), le retard (Emmanuel Abomo 3e espagnole), la flânerie des élèves (Mifindi 5e), les relations coupables entre élèves (Toko Felicia 3e espagnole et Tiwa Imelda 3e espagnole).

A chaque occasion, l’enseignant Kazier a procédé à la lecture des dispositions bienveillantes du règlement intérieur du collège qui sanctionne chacune des fautes ou indisciplines relevée.

La Dynamique Mondiale des Jeunes (DMJ) a imploré le sens de la responsabilité des élèves en les exhortant individuellement au respect des parents, des enseignants et de leurs condisciples car l’indiscipline est, dans la plupart des cas, une manifestation de l’effet de masse. Les élèves devraient cultiver les valeurs du travail dans la discipline gage du succès, afin de servir d’exemples non seulement pour ce qu’ils savent, mais pour ce qu’ils sont. A savoir de jeunes gens aux qualités morales enviables et enviées.

Pour sortir de cette table ronde, le fondateur du Collège le Champ de Lys n’a pas résisté à prendre la parole pourrappeler que le Lys est symbole de pureté et que le collège champ de Lys se veut un lieu où il fait bon vivre, un cadre pour former les constructeurs du pays.