Joomla TemplatesWeb HostingWeb Hosting
Calendrier des activités
October 2017
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Home Nos activités Animations Communautaires JEUNESSE AFRICAINE : conquérir les espaces de décision

JEUNESSE AFRICAINE : conquérir les espaces de décision

Conférence Africaine des Jeunes pour la bonne GouvernanceParticipant à la septième édition de la Conférence Africaine des Jeunes pour la bonne Gouvernance, Fabrice Pokam est rentré au pays avec plein d’énergie, de motivation et d’inspiration pour continuer sa détermination et son engagement citoyen en tant que leader jeune.

 

Le siège du Parlement Panafricain à Johannesburg en Afrique du Sud a abrité la septième édition de la Conférence Africaine des Jeunes pour la bonne Gouvernance. Cette assise tenue du 09 au 15 Aout 2015 était organisée par la Fondation Youth Bridge au Ghana. Fabrice Donald Pokam, responsable du Bureau de la Communication et de la Mobilisation (BUCOM) à la Dynamique Mondiale des Jeunes (DMJ) et leader de jeunesse, y a pris part grâce au soutien significatif du Service Civile pour la Paix (SCP).

Conférence Africaine des Jeunes pour la bonne GouvernancePlusieurs autres jeunes venus de près de 25 pays africains étaient aussi au rendez-vous du débat sur des questions de gouvernance, de paix, de sécurité, d’économie et bien d’autres sujets qui préoccupent l’Afrique. Ils avaient pour interlocuteurs de hautes personnalités africaines issues des parlements et donc des parlementaires. Toutes ces personnalités ont entretenu les jeunes sans fioriture mais avec sérieux et amour, franchise et intégrité.

Fabrice Pokam rappelle ici les propos qu’il a retenus d’un éminent élu du peuple d’un des pays africains : « Quand nous discutons des problèmes de la jeunesse, en réalité ce n’est pas pour vous que nous nous battons, mais pour nous mêmes et nos enfants, nos mains sont tellement liées que nous ne pouvons faire qu’ainsi malgré toute la volonté du monde à vouloir aussi voir les choses changer… ».

"Ces propos d’une si grande personnalité africaine déclarée en off m’ont sidéré mais me sont parvenus comme une interpellation forte à l’endroit de la jeunesse dès lors qu’il a conclu ses propos en disant que « …c’est à vous la jeune génération aujourd’hui de changer les choses. » Ceci m’invite davantage ainsi que d’autres jeunes à batailler dur pour bousculer et conquérir les espaces de discussion" a précisé Fabrice Pokam.

Une telle conquête devrait s’exprimer en termes de représentation de la population par la voix d’un suffrage et donc par la participation active aux processus électoraux. Ce qui passe notamment à travers un engagement politique effectif et plus prononcé de la part de la jeunesse.

Les jeunes repartent de ce grand rendez-vous africains avec la ferme conviction que le développement de l’Afrique et des pays qui s’y trouvent en particulier dépendra d’eux et que c’est maintenant qu’ils doivent s’engager pour faire changer les choses au profit des jeunes des autres générations à venir. La jeunesse est donc invitée à être des précurseurs de développement et à se préparer pour être de bons dirigeants qui savent porter plus haut la voix des sans voix.