Joomla TemplatesWeb HostingWeb Hosting
Calendrier des activités
October 2017
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Home Nos activités Animations Communautaires Les jeunes débattent de l’ITIE : satisfait-elle les desiderata des populations ?

Les jeunes débattent de l’ITIE : satisfait-elle les desiderata des populations ?

Plus d’une vingtaine de jeunes leaders d’associations et de groupes de jeunes ont répondu présent à l’invitation en vue du visionnage débat en avant première du téléfilm court métrage intitulé « Paradoxe de l’Abondance » produit par la Dynamique Mondiale des Jeunes, dans le cadre des activités de la Coalition Camerounaise Publiez ce que vous payez (CCPCQVP) soutenues par le fond multi bailleurs de la Banque Mondiale.


L’objectif de l’atelier organisé le vendredi 4 septembre 2015 était de ‘‘faciliter la compréhension du contexte propre du Cameroun dans les rapports entre l’exploitation minière, les conditions de vie des populations (caractérisées par la pauvreté des localités riveraines) et la mise en œuvre de l’ITIE’’. Ce rappel fait par Michel Fokou le Coordinateur des Programmes de la DMJ donne d’emblée une idée du contenu des travaux tout comme le titre du téléfilm autour duquel vont s’articuler les échanges.

Le téléfilm est intitulé ‘‘Paradoxe de l’abondance’’. C’est lui qui a permis d’ouvrir des discussions sur les problématiques telles que la confidentialité des contrats, les payements infra nationaux et la propriété réelle. Le téléfilm présente une étudiante : Mlle MANDENG de l’institut Privé de Binguela, qui est persécutée dans sa classe. Du fait de son statut de fille d’un membre du comité de développement de Binguela (village surnommé royaume du Dollar à cause des nombreuses activités d’exploitation pétrolière et minière), elle est tenue pour responsable du sous-développement du village. Tout le monde pense que c’est à cause de son père que rien n’avance. La situation devient insupportable et infernale pour Mandeng partout où elle passe. Celle-ci décide alors de demander la vérité à son père. Est-il corrompu ? Est-il de connivence avec les entreprises extractives ? Les données rapportées par l’ITIE satisfont-elles les désidératas des populations ?...Autant d’interrogations que suscite le téléfilm et qui ouvrent des discussions pour lesquelles aucune opinion n’est à négliger.

Les participants à cet atelier l’ont bien compris à en croire le niveau des échanges et les résultats des travaux en groupe. Fabrice Pokam, principal organisateur de l’atelier se veut rassurant : ‘‘Les jeunes ont été amenés à identifier des arguments plausibles pour participer de façon renseignée et raisonnée au débat sur les initiatives de transparence et de gouvernance du secteur extractif au Cameroun. Ils sont conscients qu’ils peuvent influencer l'utilisation effective des retombées de ce secteur en vue du développement socio-économique des populations dans le contexte camerounais’’. Reste maintenant la mise en œuvre d’une communication plus approfondie sur l’ITIE et la formation des jeunes sur le plaidoyer tel que l’a relevé le Secrétaire Exécutif de la DMJ. L’occasion a été donnée à ce dernier de saluer le travail abattu par les jeunes stagiaires ESSIMI Nelson et NEH Jessica, qui sont des étudiants en communication à l’Institut des Relations Internationales (IRIC) et qui ont su, sous l’encadrement du responsable du Bureau de la Communication et mobilisation de DMJ, Fabrice Pokam, organiser et modérer cet atelier situé dans le prolongement de la célébration de la journée internationale de la jeunesse édition 2015.

Au terme des travaux, les jeunes ont été mis au défi d’être de véritables acteurs de changement et de développement, attitude sans laquelle il leur est difficile d’influencer de façon significative le cours de l’histoire. A cet effet, pour les encourager à dupliquer les connaissances acquises, un important matériel a été mis à leur disposition. Il s’agit entre autres des copies du téléfilm, du rapport de conciliation, des outils de communication de l’ITIE.

La diffusion du téléfilm Paradoxe de l’abondance va se poursuivre au sein des communautés locales dans lesquelles les membres de la Coalition Camerounaise Publiez Ce Que Vous Payez sont actifs.