Joomla TemplatesWeb HostingWeb Hosting
Calendrier des activités
October 2017
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Home Programmes Gouvernance et démocratie Suivi du BIP: Le dernier Comité Départemental de 2012 analyse nos rapports

Suivi du BIP: Le dernier Comité Départemental de 2012 analyse nos rapports

G-D: Vice Président, Présidente et Secrétaire du ComitéLa 4e et dernière rencontre du Comite de suivi du BIP 2012 s’est tenue dans le Mfoundi et la Mefou et Akono respectivement les9/1/13 et 10/1/13. DMJ qui participe en tant que OSC menant un suivi des projets de construction dans les deux départements y a présenté un rapport alternatif de suivi ayant fait l’objet d’appréciations qui ont permis de relever quelques observations et commentaires au cours des travaux. La présente note de synthèse renseigne sur lesdites appréciations par chacun des Comités et les niveaux globaux de réalisations des projets du BIP.

I. Rencontre du 4e Comite de suivi du BIP 2012 dans le Mfoudi (09/01/2013)

Le comité a eu lieu dans la salle des fêtes du Lycée Général Leclerc. Compte tenu du fait que certains projets sont terminés depuis longtemps, le comité n’a pas cru devoir inviter les gestionnaires desdits projets. Ceci explique la présence de seulement une trentaine de participants, composés des ingénieurs sectoriel (DDTP), représentants des Mairies (Yaoundé 1 et Yaoundé 3), le représentant de l’ARMP, le personnel de la Délégation  Départementale du MINEPAT, quelques gestionnaires de projets. Il est ressorti de ce comité des remarques diverses relatives au travail de suivi effectué par la DMJ, et qui a été présenté lors du comité.

Points forts et acquis du rapport de suivi de DMJ

M. Ayissi (Mairie Ydé 4) félicitant la DMJ pour son professionnalismeLes appréciations portaient sur la pertinence des constats, la véracité des éléments observés sur le terrain, la présentation digeste du rapport. M. AYISSI, représentant de la Mairie de Yaoundé 4, a témoigné devant les délégués, disant que notre dernier rapport a permis à sa Mairie de faire une descente sur le terrain. Ils ont constaté les faits vrais (Ecole Publique d’Ekié : construction de deux salles de classe, Ecole Maternelle de Nkomo 1 : Construction d’un bloc de latrine, ect.). Ils ont procédé à des corrections sur certains projets (Ecole publique d’Ekié par exemple) avant la descente de la commission du Comité départemental de suivi du BIP.

Il a été demandé aux ingénieurs de contrôle de mettre un point d’honneur sur le suivi, sur la base de notre rapport.

Points faibles ou a améliorer dans le rapport de DMJ

Les suggestions d’amélioration ont porté ont porté sur :

1-      La prudence de toujours présenter des images en s’assurant qu’elles montrent tout l’ouvrage on un repère au projet (ouvriers sur chantier, plaque de signalisation, immeubles bordant, etc.). Ceci évite qu’en voyant l’image de la malfaçon l’entrepreneur dise que ce n’est pas son projet.

2-      Au moment de la présentation, il est demandé d’éviter de répéter à la fin  des informations qui ont été déjà montrées en images.

Notes :

  • Taux de réalisation au 31/12/12 :  77% (physique) et 51,54% (financier).
  • 105 projets réalisés, parmi lesquels 79 sont réalisés à 100%, ce qui représente 73,94% de l’ensemble.
  • Globalement, notre rapport a été apprécié par tous les membres du bureau du comité, notamment le Président, le Vice-président, le Secrétaire (Délégué du MINEPAT). Il a été aussi apprécié par M. AYISSI, représentant de la Mairie de Yaoundé 4 et chef traditionnel de 3e degré. Plusieurs personnes présentes l’ont également apprécié, à l’instar du Chef de Service Technique des Marchés de la DDTP (Ingénieur sectoriel, M. Belinga), du représentant de l’ARMP (M. Bemjon Nguimbous, Coordonnateur des projets auprès des EPA, MOD et CTD), M. Oudoumou David Yves (DSI/MINFI), Dr Bilounga Abel (Chef Service Santé de Djoungolo), etc.

Télécharger le rapport de suivi

II. Rencontre du 4e Comite de suivi du BIP 2012 dans la Mefou et Akono (10/01/2013)

La salle de conférence de la Délégation Départementale du MINEPAT a accueilli, comme d’habitude, le dernier comité de suivi du BIP de l’année 2012. A cause de la tournée du Préfet dans le département, notamment dans l’arrondissement de Bikok, seulement une vingtaine de participants ont pris y part, parmi lesquels 3 mairies sur 4 (Ngoumou, Mbankomo et Akono), le représentant de l’ARMP, les ingénieurs sectoriels (MINEE, DDTP, Patrimoine), le personnel de la Délégation  Départementale du MINEPAT, les chefs traditionnels et quelques gestionnaires de projets et bénéficiaires. La DMJ y a présenté son rapport de suivi, qui a connu des réactions diverses, ci-après résumées.

Points forts et acquis du rapport de suivi de DMJ

Notre rapport a aussi été apprécié par le bureau du comité : Présidente, Vice-Président, Secrétaire (Délégué MINEPAT). La Présidente a fait remarquer que notre rapport est amélioré au fil du temps. Elle a particulièrement apprécié la date sur les photos et dans le tableau récapitulatif.

Des participants attentifs aux commentaires de la Présidente du comité sur le rapport de la DMJElle nous demande de faire parvenir désormais notre rapport avant la date du sous-comité technique, pour qu’ils le confrontent à ceux des ingénieurs et gestionnaires, de manière à en tenir compte dans les suggestions au Comité, car, dit-elle, on discute de tous les projets avant notre présentation, et nous présentons des projets sur lesquels on a fait des recommandations sans tenir compte de notre rapport. Dans ce cas, notre rapport ne suscite plus beaucoup de débats.

Avant le dernier comité, le Délégué MINEPAT avait fait la même suggestion. Ce dernier nous rappelle à chacun de nos passages que notre rapport lui permet de faire son propre rapport.

D’autres acteurs ont apprécié en privé notre rapport, à l’instar de M. EDOU, représentant de l’ARMP, qui trouve que notre rapport apporte des informations très précieuses au comité.

Les appréciations de notre rapport portent sur la pertinence des informations et des illustrations.

Points faibles ou a améliorer dans le rapport de DMJ

Aucune critique négative n’a été apporté au rapport présenté par la DMJ.

Notes :

  • Taux global de réalisation physique des projets : 88%, mais sur la base des compléments apportés pendant le comité, ce taux avoisinerait 92%.
  • La Présidente a martelé que lorsque vous habitez un quartier, tout ce qu’il y a comme projet vous concerne. Vous devez vous assurer de sa réalisation, le visiter. Vous n’y mettez pas la croix rouge, mais vous devez regarder ce qui se passe. La Présidente a également précisé aux Maires qu’ils ont le droit de regard sur les projets de leur territoire, même s’ils ne sont pas gestionnaires. Ceci prépare la décentralisation qui se met progressivement en place.
  • M. Olivier Nkounga de GIZ était présent à ce comité. Avant notre présentation, la Présidente lui a passé la parole pour présenter la GIZ et les rapports qu’elle a avec nous. Il a profité pour rappeler que la CONAC nous a cité dans son rapport 2011.
  • L’observation notoire, partagée avec M. Olivier Nkounga, est que des projets de forages (8 millions CFA) sont transformés en deux puits (5 million CFA chacun, avec complément d’argent par la Mairie) ou en un puits (5 million CFA) auquel on ajoute une source améliorée (3 million CFA). La réglementation ne le prévoit pas. Dans le passé, le Ministre des Mines, de l’Eau et de l’Energie a autorisé. Ces derniers temps il a refusé d’autoriser (cas de Bikok, où le Maire a réalisé des puits sans avoir obtenu au préalable l’accord du Ministre).
  • Nous avons remercié les partenaires sur le terrain, les chefs traditionnels, les mairies, les services déconcentrés de l’Etat, ainsi que le bureau du Comité, pour l’appui à nous apporté au cours de l’année. J’ai annoncé l’atelier de restitution, entre le 4 et le 8 février.
  • Des fiches de sensibilisation sur le suivi participatif ont été distribuées aux membres du bureau du comité et aux participants.

Télécharger le rapport de suivi

Conclusion Générale

Les rapports de suivi présentes par la DMJ ont été favorablement accueillis et il a été suggéré que les rapports de DMJ parviennent au Comite de suivi du BIP quelques jours avant la tenue des travaux pour permettre une meilleure exploitation.