Joomla TemplatesWeb HostingWeb Hosting
Calendrier des activités
October 2017
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Home Programmes Gouvernance et démocratie Elections du 30 septembre 2013 : ce que les jeunes doivent savoir

Elections du 30 septembre 2013 : ce que les jeunes doivent savoir

Les électionns couplées du 30 septembre 2013 prochchain nécessitent que les jeunes en particulier et les citoyens camerounais en général prennent conscience de leur rôle dans la désignation de ceux qui vont présider aux destinées de leurs communes et de ceux qui voteront les lois et contrôleront l'action gouvernementale. Dans cette logique, DMJ transmet aux jeunes et aux citoyens en général le message ci-après:

Frères et sœurs chrétiens...que dis-je CROYANTS : Chrétiens (Catholiques, Protestants) et Musulmans ;

Lundi 15 septembre 2013 s'ouvre au Cameroun la campagne électorale en vue des prochaines élections couplées MUNICIPALES ET LÉGISLATIVES. Ce sont des élections dites locales. Nous serons chacun invité à voter ceux qui vont gérer nos MUNICIPALITÉS/MAIRIES par ces temps de décentralisation où le TRANSFERT de RESSOURCES et de COMPÉTENCES a évolué, donnant ainsi un très grand pouvoir et une grande marge de manœuvre aux COMMUNES pour pouvoir initier et investir en faveur des projets qui répondent en qualité et en quantité aux aspirations des populations.

Nous irons aussi voter ceux et celles là qui vont transformer nos inquiétudes et soucis quotidiens en des propositions de loi, et contrôler en notre nom l'action de l’exécutif (gouvernement) afin de faire adopter des politiques et programmes qui, bien exécutés, vont changer nos conditions de vie.

Durant cette campagne, la Dynamique Mondiale des Jeunes (DMJ) invite les jeunes à ne pas accepter les discours de celles et ceux là qui vont parler du PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE au lieu de leur propre rêve, pour le travail auquel ils/elles aspirent. Ce n'est pas une élection présidentielle. Chacun(e) qui doit solliciter votre suffrage à travers le charme de son discours et propagande, doit pouvoir dire aux jeunes et à la population toute entière ce qu'il entend faire de la parcelle de notre pouvoir que nous allons lui déléguer, comment il entend gérer ses 5 années de mandat.

La DMJ pense que ce n'est plus le moment de faire des DIAGNOSTICS sur la situation du PAYS. Il est temps de passer aux propositions d'actions concrètes susceptibles de changer la vie des populations. Le tableau des conditions de vie est NOIR. Tout le monde le sait déjà depuis plus de 25 ans. Mais que faire? Qui propose quoi? Dans quelle durée? Voilà les questions auxquelles les messages de la CAMPAGNE qui s'ouvre le 15 septembre 2013 doivent répondre.

Comme vous le constatez, La question des moyens ne se pose pas. Car, ce pays est riche. Ne posez donc pas aux candidats la question de savoir avec quels moyens ils vont réaliser leurs promesses une fois aux commandes. Demandons-leur plutôt quelles sont ou seront les preuves que leurs promesses seront tenues?

Si la campagne répond à toutes ces préoccupations, il ne nous reste qu’à décider le 30 septembre 2013. L'AFFICHE ci jointe nous indique la première des DÉCISIONS à prendre. L'autre décision, c'est la PRIÈRE. Souvenons-nous que si deux ou trois s'accordent pour demander quelque chose à DIEU, cela leur sera accordé. Les CROYANTS doivent apprendre à mettre DIEU au défi de ses promesses.

Beaucoup ont cru et disent qu'il ne sert à rien de voter au Cameroun. Ce n'est pas ce que DMJ croit. Nous sommes d'ailleurs convaincus que c'est par le VOTE que l'on peut réussir à changer ce qui ne va pas. Seulement, il ne s'agit pas d'aller VOTER et rentrer chez soi comme si tout le monde était des ANGES voire des SAINTS, incapables de péchés et de FRAUDES. Que NON. L'esprit est disposé mais la chair est faible. C'est pourquoi, à cause de la famine certains ont perdu leur dignité. Comme Jésus, ne nous laissons pas tenter par le BIEN matériel et financier de ce monde. Notre conscience n'a pas de prix.

Certain(e)s pensent que même si leur frère ou sœur ne gère pas bien la cité, il faut continuer à leur faire confiance et les maintenir dans toute position que ce frère ou cette sœur sollicite, pour que le nom de la famille continue à rayonner même si le pays en souffre et même si cette personne n’apporte rien pour le bien-être de la famille. Soyons des imitateurs du Christ. Disons-nous que nos frères et nos sœurs sont ceux et celles-là qui travaillent pour le bien de tous et le bien-être commun. Une loi juste qui sera votée sera impersonnelle tout comme une loi injuste. Une route ou une école construite est un bien de tous même si elle est dans la commune la plus éloignée de ton milieu de vie. Un jour tu pourras voyager et t'y trouver. Si tel n'est pas le cas, tu as des amis qui se trouvent dans une telle commune. Tout Camerounais n'est-il pas ton PROCHAIN?

D'aucuns dirons que tous les camerounais sont pareils. NON. Evitons la théorie de la généralisation. Elle fourvoie les pensées et profite aux mis en cause. Par le discernement, nous pourrons déterminer qui est à même de défendre le mieux les intérêts collectifs. Ce n'est pas à cause des élections que des loups deviendront du jour au lendemain des agneaux. Nous connaissons ces personnes qui n'ont jamais rien fait que pour eux/elles seul(e)s. Quelques uns de leurs caractéristiques sont les suivantes: roulent dans des voitures aux vitres fumées, font fréquenter leurs enfants dans les pays les plus avancés, ne se retrouvent jamais - même pas par hasard - dans les lieux où se recrutent les pauvres, ne donnent jamais leur point de vue sur les problèmes sociaux - invoquant le droit de réserve ; voient en ceux qui font des revendications des ennemis de la nation, sont toujours prêts à trahir ou à se désolidariser, se disculper... etc. Nombreux parmi de telles personnes disent devoir tout à un être humain... pas à Dieu. Nous comprenons bien que si quelqu'un doit tout à un être humain... les autres êtres humains qui ne lui ont rien donné ne doivent en retour s'attendre à rien de leur part. Moralité, il s'en référera à celui qui lui donne.

Nous devons donc voter ceux et celles là qui craignent Dieu. Or, si l'on criant Dieu, c'est que l'on craint et respecte son prochain. Car, tu ne peux prétendre craindre Dieu si tu contribues à la souffrance et la misère des hommes, femmes et enfants autour de toi. Eux qui sont créés à l'image et à la ressemblance de Dieu.

Pour terminer, le DMJ demande aux jeunes de poser des questions à tous les candidats sur le traitement qui sera fait de leur maladie qu'est le CHÔMAGE. Demandons les garanties de leur honnêteté. Allons voter, restons dans les bureaux de vote jusqu'au décompte des voix. Et vous verrez si le Seigneur n'ouvre pas pour le Cameroun les portes de la transparence. Ne soyons pas comme PIERRE qui s’était laissé qualifier de "homme de peu de foi."

En effet, si la FOI SOULÈVE LES MONTAGNES, comment ne peut-elle donc pas renverser les murs de fraudes ?

Un citoyen, un vote, une voix. Le Reste à Dieu, Allah le très miséricordieux.

Lire L'AFFICHE

Présidente, Dynamique Mondiale des Jeunes
BP: 31564 Yaounde – CAMEROUN
Tél Fixe: 00237 22 04 51 64 / 22 31 01 45
Portable: 00237 77 82 39 55
Email: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Site web: www.worldyoungpeoplecm.org